La Vill’A

La Vill'A d'Illkirch-Graffenstaden

Témoin emblématique de l’histoire industrielle d’Illkirch-Graffenstaden, le site de l’ancienne chaufferie de la SACM accueille la Maison d’Enseignement et de Pratique des Arts depuis l’été 2015.

Le choix du nom de la Vill’A

La Maison d’Enseignement et de Pratique des Arts se devait d’être dénommée.

Le choix d’un nom pour ce nouvel équipement a été confié aux membres du comité de pilotage du projet.

Celui-ci a choisi de retenir « La Vill’A » en septembre 2012. La proposition du nom a été dévoilée le 10 novembre 2012 lors de la cérémonie de la pose de la première pierre, avant d’être soumise au vote unanime du conseil municipal le 15 novembre.

Pose de la première pierre

Samedi 10 novembre 2012, les membres du comité de pilotage, les entreprises œuvrant sur le chantier, les présidents d’associations culturelles, les représentants de l’association syndicale du Domaine de l’Ile et les élus se sont retrouvés sur le site.

C’est en musique, et après une allocution du maire Jacques Bigot, que Pascale Eva Gendrault a lu le parchemin qui, après avoir été glissé dans un cylindre de cuivre, a été enfoui dans les premières briques de l’édifice.

La vocation du site étant multiple, plusieurs pierres ont été posées. Chacune, illustrée par l’artiste plasticien Christophe Meyer, représentait l’une des futures activités du site : danse, musique, pépinières, théâtre et cirque, arts plastiques…

Des entreprises qui s’engagent

Pour tous ses projets de construction ou de rénovation, la Ville, guidée par ce souci permanent d’une démarche de Qualité Environnementale, exige de ses chantiers qu’ils soient exemplaires. Pour la construction de La Vill’A, la municipalité s’engage à faire réaliser un chantier propre pour lequel un certain nombre d’exigences ont été définies avec l’appui de l’équipe de Maîtrise d’œuvre et de l’Assistant Environnemental à Maîtrise d’Ouvrage Qualiconsult Construction Durable.

Les entreprises retenues pour mener à bien la construction de La Vill’A se sont réunies le 8 novembre afin de signer la « Charte Chantier Propre ».

Cette charte décrit les exigences et les recommandations visant à optimiser la qualité environnementale du chantier en minimisant ses nuisances et ses impacts sur les écosystèmes naturels et urbains existants, ainsi que sur les personnes intervenant sur le chantier et sur les riverains.

Le concept

La future Maison d’Enseignement et de Pratique des Arts d’Illkirch-Graffenstaden, destinée à l’accueil de larges publics et usagers, est appelée à jouer de fait un rôle majeur et structurant pour la ville en termes de dynamique urbaine, sociale et culturelle, de rencontres, de pratiques et d’échanges.

Le regroupement et le croisement de disciplines complémentaires comme la musique, le chant, les arts plastiques, la danse et le théâtre constitueront un des points d’ancrage majeurs du projet.

Les réunions régulières du comité de pilotage ont permis de définir les objectifs suivants :

1/ Créer un lieu unique et identifiable accueillant une diversité d’enseignements et de pratiques artistiques :

  • studios de danse, studios de musique individuels et collectifs
  • plateau de répétitions et d’auditions
  • ateliers d’arts plastiques
  • atelier de théâtre
  • galerie d’exposition

2/ Créer un lieu pour tous, de la petite enfance aux aînés, en proposant des formats d’enseignement diversifiés :

  • cours annuels
  • stages, ateliers thématiques
  • workshops
  • résidences d’artistes

3/ Promouvoir l’accès des personnes porteuses de handicap à la Maison d’Enseignement et de Pratique des Arts et aux activités qui y seront proposées.

Les vues de synthèse du projet (perspectives François Chochon et Laurent Pierre, architectes) :

Quelques photos des travaux en cours :

20 juin 2015 : inauguration officielle