Espace de loisirs du Girlenhirsch

Le projet s’est orienté vers une restructuration par tranches du site, tant son étendue est importante : la première phase a concerné l’accessibilité, le nouveau parking et le nouveau terrain multisport (mars 2012). L’extension du Parc Friedel a été la deuxième étape du projet (mai 2013).

Extension du Parc Friedel

Le bâtiment du Girlenhirsch, qui ne répondait plus aux normes actuelles et souffrait de problèmes structurels, a été démoli.

Le terrain sur lequel se trouvait l’édifice accueille désormais l’extension du Parc Friedel, inaugurée le 30 juin 2013, en présence du Maire Jacques Bigot et de l’équipe municipale.

Il s’agit de la seconde phase du réaménagement du site. La jonction des deux étangs du Parc Friedel a été réalisée. L’étang unique a désormais une forme plus « naturelle » (moins rectiligne qu’avant) et une passerelle piétons l’enjambe.

Les berges ont été réaménagées. Des cheminements paysagers et des espaces de détente autour de l’étang ont également été créés.

Une prairie fleurie a été créée promenade du Girlenhirsch et des plantes autochtones et mellifères ont été implantées (les ruches voisines restent en place).

Les travaux se sont déroulés de février à mai 2013.

Pour cette phase, le coût total de l’opération (travaux, architecte, assistance à maitrise d’ouvrage) s’est élevé à 181 810 euros HT.

Accessibilité repensée et nouveau terrain multisport

Les nouvelles installations de l’espace de loisirs du Girlenhirsch sont opérationnelles depuis fin mars 2012. Les travaux ont permis d’améliorer son accessibilité.

Une accessibilité repensée pour le Girlenhirsch

La première tranche concernait les abords immédiats : les accès et les parkings. Pour améliorer la desserte des visiteurs et pour éviter les stationnements sauvages lors de forte affluence, une nouvelle aire de stationnement a été créée (capacité 44 places) le long de la rue du Girlenhirsch et les accès ont été redessinés.

Nouveau terrain multisport

Un terrain multisport a été mis en place sur une partie du terrain de sport déjà existant.

Des plantations ont accompagné ces travaux afin d’intégrer les ouvrages dans le site par un traitement paysager.

Pour cette phase, le coût total de l’opération (travaux, architecte, assistance à maitrise d’ouvrage) s’est élevé à 533 650 euros HT.

Les nouvelles installations sont opérationnelles depuis fin mars 2012.