Lutte contre l’usage détourné du protoxyde d’azote

En date du 4 septembre, le Maire Thibaud Philipps a pris deux arrêtés visant à interdire la détention et la consommation de protoxyde d’azote dans l’espace public, ainsi que la vente de ce gaz aux personnes mineures sur l’ensemble de la commune.

Ce gaz, utilisé dans le milieu médical et par l’industrie alimentaire (notamment dans les cartouches pour siphons à chantilly), est inhalé par certains pour son effet euphorisant.

Or l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES) a averti que cette pratique provoque des séquelles neurologiques graves et de la dépendance. Son usage détourné se développe de manière préoccupante en France, et notre commune n’est pas épargnée.

La Ville souhaitant prévenir la santé de ses habitants a donc décidé que la consommation sur l’espace public sera sanctionnée par une contravention de 1ère classe (38 € maximum). De plus, les cartouches délaissées dans l’espace public constituent une source de pollution environnementale.

Leur dépôt sera également sanctionné par une contravention de 3ème classe (450 € maximum). En cas d’infraction concernant la vente de ce gaz, le contrevenant s’expose également à une contravention de 1ère classe.

Contacter la mairie

Une question ? Une demande ? Contactez-nous !