Expérimentation : Extinction de l’éclairage nocturne

Extinction éclairage nocturne à Illkirch-Graffenstaden

Depuis plus d’une décennie, Illkirch-Graffenstaden est engagée dans une politique volontariste de réduction des consommations énergétiques.

L’éclairage public est un champ d’action important sur lequel la Ville agit. Depuis 2013, plusieurs sites font l’objet d’une extinction de l’éclairage public de 23h à 5h du matin : il s’agit des parcs Friedel, Birkeninsel, Laufenburger, des Bonnes Gens et de la place du Général de Gaulle. A l’occasion du passage à l’heure d’hiver fin octobre 2014, la zone industrielle Sud (rues Denis Papin, Joseph Marie Jacquard, Ampère et chemin de la Lusau) ainsi que les rues Jean-Pierre Clause et le Chemin des Ondines ont intégré le dispositif, avec une extinction de l’éclairage de 22h30 à 5h du matin. La route du Neuhof (au droit du terrain militaire) fait l’objet d’une coupure totale d’éclairage. Ce projet a été validé au printemps par les membres de la commission urbanisme et environnement.

Une nouvelle expérimentation qui a déjà fait ses preuves

Afin de réduire davantage les rejets de CO2 et la pollution lumineuse, de protéger la biodiversité, de lutter contre le réchauffement climatique tout en baissant la facture énergétique, une expérimentation a été lancée le 1er juillet et durera jusqu’au 31 décembre 2016. L’éclairage public sera éteint en ville, de 1h30 à 4h30.

L’éclairage sera maintenu sur les axes principaux :
rue du 23 Novembre, route de Lyon, route Burkel (du croisement de l’avenue Messmer jusqu’à la route d’Eschau), rue des Vignes, rue des Roseaux et avenue Messmer.

La plage horaire n’a pas été choisie au hasard. Elle coïncide avec les horaires de la CTS (heure du premier et du dernier tram) et permet également de laisser le temps aux noctambules de rentrer après une soirée dans un bar ou dans un restaurant.

Ce nouveau dispositif doit permettre de réaliser une économie de 49 000 € par an. Une réduction de rejet de CO2 de 44,1 tonnes par an est également attendue.

Un projet soumis à l’avis des illkirchois

Après deux mois d’expérimentation, les Illkirchois seront consultés au mois de septembre. Une réunion publique sera organisée à l’automne. Les résultats de la concertation seront communiqués et pris en compte pour la prolongation, ou non, de l’extinction, à l’issue des six mois d’expérimentation.

Selon l’ADEME, l’éclairage public représente 4 % des rejets de gaz à effet de serre en France. La Ville d’Illkirch-Graffenstaden compte 4 700 lampadaires qui consomment 548 kW par heure, pour un montant total de 213 720 € par an.

L’extinction de l’éclairage public permet de lutter contre la pollution lumineuse qui sévit dans le ciel des zones urbanisées. Elle contribue à respecter les rythmes naturels de la faune, de la flore et des écosystèmes.